Titre

Le retour à l'animalité pour sortir du cercle des origines du langage

Auteur Thomas Robert
Directeur /trice Marcel Weber
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse La question de l’origine du langage est un problème relevant du domaine des sciences humaines et particulièrement de la philosophie. C’est au XVIIIème siècle, à travers le cercle des origines, admirablement formulé par Rousseau, que la préoccupation de la philosophie pour cette problématique est la plus prégnante. En effet, le cercle des origines pose le problème de la primauté de la société ou du langage et de l’interdépendance entre langage et pensée. Dès le milieu du XIXème siècle, les sciences humaines se distancient pourtant du problème de l’origine du langage. Les causes principales sont la biologisation de cette problématique initiée par le darwinisme ainsi que son abandon imposé par l’interdit de la Société de Linguistique de Paris et confirmé par le structuralisme. Par une étude des fictions rationnelles du XVIIIème siècle de l’origine du langage, de l’impact du darwinisme et de la modification de ces fictions sous le prisme de l’évolution et enfin des découvertes éthologiques, nous proposons une sortie du cercle des origines par une théorie d’une origine à la fois animale, corporelle et humaine, sociale. En définitive, nous proposons un élargissement du problème de l’origine du langage à la sémiotique en général et à la zoosémiotique en particulier qui nous conduira à réévaluer l’animalité, dans son aspect social, et nous conduira à accepter une universalité de l’expression.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing