Titre

Les étapes de la pensée : Dianoia et noûs dans l’hylémorphisme noétique de Thémistius

Auteur Félix CALMON
Directeur /trice Professeure Alexandrine Schniewind
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le présent projet de thèse vise à faire une lecture problématisée de la noétique de la Paraphrase au De Anima d’Aristote, écrite par l’auteur byzantin Thémistius (317-388). Nous souhaiterions mettre à l’épreuve l’hypothèse selon laquelle la Paraphrase de Thémistius et son interprétation des chapitres 4 à 6 du livre III du De Anima d’Aristote, répondent à certaines questions étrangères aux textes aristotéliciens. C’est à propos de la distinction thématisée par Plotin, entre le discursif et l’intuitif, que nous pensons établir l’unité de la noétique de Thémistius et sa particularité dans l’histoire de la philosophie grecque. Nous souhaiterions montrer que la conception hylémorphique de l’intellect défendue par Thémistius implique une reformulation et une densification des mécanismes noétique présentés dans les chapitres sur l’intellect par Aristote. Cet axe critique a pour objectif de mettre à jour les sources proprement néoplatoniciennes de l’interprétation de la Paraphrase, de comprendre le statut des différents auteurs utilisés par Thémistius, et ainsi de fixer la particularité de cette lecture. Plutôt que le problème de l’orthodoxie du péripatétisme de Thémistius, qui pose encore de nombreuses questions, nous défendrons la thèse selon laquelle c’est la problématique du discursif et des relations psycho-affectives qui mènent Thémistius à sa doctrine de l’immanence de l’intellect agent. Ainsi, en plus de la Paraphrase au De Anima, il nous faudra prendre en compte les Paraphrases à la Physique et aux Secondes Analytiques.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2023
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing