Titre

Perspective épistémologico-critique marxienne : fétichisation et production aliénée de connaissance sous le régime de la valeur

Auteur Dominique HARTUNG
Directeur /trice Monsieur Gianfranco Soldati
Co-directeur(s) /trice(s) Monsieur Hugues Poltier Monsieur Franck Fischbach
Résumé de la thèse

Le travail de doctorat s’occupe en premier lieu du lien entre la production de connaissance dans les sciences (à partir du XVIIème jusqu’au XIXème siècle, notamment en sciences humaines, sociales et économiques) et le développement historique d’une structure sociale, économique, politique et juridique émergeant à partir de nombreux bouleversements de la production (de la valeur) et de l’établissement de rapports sociaux spécifiques, notamment à partir de la première et seconde révolution anglaise (respectivement, 1642-1651 et 1688-1689) et française de 1789 jusqu’à la première révolution industrielle fin du XVIIIème et XIXème siècle.

En second lieu, le travail de doctorat étudie de même les réflexions philosophiques – gnoséologiques et épistémologiques - générales et critiques du philosophe allemand Karl Marx sur les sciences humaines, sociales et économiques, en particulier sur leurs théories, paradigmes, méthodes et observations, et ce en se basant sur l'analyse de nombreux textes de jeunesse et de maturité.

Notre travail a pour principal objectif de voir si les textes marxiens recèlent des éléments théoriques en faveur d'une théorie génétique socio-historique de la connaissance spéculative et scientifique, afin de comprendre non seulement les conditions socio-historiques de l'émergence des théories socio-économiques, mais aussi les conditions socio-historiques déterminant les contenus mêmes de ces théories, et les conséquences de cette détermination sur ces théories et la connaissance en général.

Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing