Titre

Quantum Considerations in the Metaphysics of Levels

Auteur Ryan MILLER
Directeur /trice Claudio Calosi
Co-directeur(s) /trice(s) Christian Wüthrich
Résumé de la thèse

Amie Thomasson conteste les partisans des conceptions stratifiés de la réalité d'expliquer «comment les strates sont distinguées» et «ce qui les unit» en «examinant le monde» (2014). Une stratégie pour répondre à ces questions est méréologique, en traitant les relations inter-strates comme des relations de partage, où les strates existent quand la composition existe, et le nombre de strate sera équivalent au nombre de réponses à la question de composition spéciale de Peter Van Inwagen, tandis que les réponses à sa question de composition générale explique ce qui maintient les strates ensemble (1987). Diverses réponses ont été apportées à ces questions, de l'atomisme physicaliste de Richard Feynman (2015), Hilary Putnam (1958) et Kit Fine (1992) à l'holisme de Jonathan Schaffer (2010), l'émergence à deux niveaux de Van Inwagen lui-même (1995), «l'ontologie flash» à trois strates de Tim Maudlin (2011), et «substances thermiques» à deux strates de Rob Koons (2019).

 

Dans ce projet doctoral, je tente à relever le défi de Thomasson en identifiant lesquelles de ces propositions sont compatibles avec des interprétations plausibles de la physique quantique. Les réponses des atomistes peuvent avoir des difficultés avec la relativité, tandis que les modèles holistiques et émergents ont des difficultés à rendre compte des conditions expérimentales. Les vues de Maudlin et Koons cependant peuvent faire des prédictions vérifiables sur l'étendue de l'intrication. Examiner le monde peut nous amener à mieux comprendre nos théories sur la façon dont les strates sont distinguées et ce qui les maintient ensemble.

Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2024
URL https://philpeople.org/profiles/ryan-thomas-martin-miller
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing