Information détaillée concernant le cours

Titre

Indéterminisme, perspectives croisées en philosophie et en physique

Dates

16-17 novembre 2017

Organisateur(s)

Michaël Esfeld, UniL Augustin Baas, UniGe

Intervenant(s)

Vincent Ardourel (Université catholique de Louvain),
Jean Bricmont (Université catholique de Louvain),
Juliusz Doboszewski (Jagiellonian University),
Fabrice Correia (University of Geneva),
Nicolas Gisin (University of Geneva),
Anna Marmodoro (University of Oxford)
Renato Renner (ETHZ),
Tim Palmer (University of Oxford)

Description

Cette conférence s'adresse aux étudiants diplômés en philosophie et en physique, intéressés par les liens que ces deux disciplines peuvent tisser entre elles. L'indéterminisme qualifie à la fois une propriété du monde et une propriété d'une théorie physique. Ces deux propriétés, sans se confondre, trouvent des points convergence dans de nombreuses problématiques philosophiques, métaphysiques ou physiques: Comment l'indéterminisme peut-il être défini en science et en quoi cet indéterminisme est-il lié à une possible nature indéterminisme du monde? Sur quelles hypothèses reposent l'indéterminisme d'une théorie scientifique? Peuvent-elles être expérimentalement testées? En quoi sont-elles reliées aux présupposés métaphysiques sur l'indéterminisme du monde? L'indéterminisme d'une théorie scientifique tient avant tout aux propriétés mathématiques de la théorie: nature probabiliste de la description des différents états possibles, propriétés dynamiques définies par l'équation d'évolution, corrélations entre les différents résultats possibles d'une mesure. L'indéterminisme est ainsi lié aux concepts suivants : causalité, dérivabilité, aléatoire, contingence, réversibilité. Toutes les théories physiques ne sont pas concernées au même degré. Si la physique quantique est souvent citée au premier rang, la mécanique classique, la physique statistique ou la théorie de la relativité ne sont pas en reste. Le but de cette conférence est d'offrir un espace de discussions pour aborder ces trois lignes de recherches et leur intersections, à partir de présentations données par données par des chercheurs reconnus dans les domaines suivants: philosophie de la physique, histoire de la physique, métaphysique et physique. La conférence s'articule entre trois demi-journées, portant chacune sur une thématique abordée par trois conférenciers: indéterminisme en physique classique, statistique et relativiste: Jeremy Butterfield, Anouk Barberousse, Charlotte Werndl, indéterminisme en mécanique quantique: Jean Bricmont, Renato Renner et Mauricio Suarez, indéterminisme en métaphysique: Michaël Esfeld, Anna Marmodoro et Christian Wüthrich. Cette conférence s'adresse aux doctorants. Les conférences se donneront en anglais et seront suivis d'une séance de questions puis de discussions, qui donneront l'occasion aux doctorants de prendre la parole en anglais. Cette conférence leur permettra aussi de rencontrer et d'échanger sur leur propre travail avec tisser des liens avec d'autres doctorants. La conférence est organisée par Augustin Baas (Unige) avec le soutien des professeurs Christian Wüthrich (Unige) et Michaël Esfeld (Unil) et serait susceptible d'intéresser des étudiants diplômés de toutes les universités romandes. Elles portent sur une thématique de recherche commune à plusieurs professeurs et chercheurs de ces universités en philosophie des sciences (Baumgartner, Beisbart, Casini, Lam, Lazarovichi, Loettgers, Sachse, Vassalo, Weber, Wüthrich), en métaphysique (Calosi, Correia, Guigon, Michels, Mulligan, Skiles) ou en physique (Afzelius, Brunner, Gisin, Renner). La conférence se tiendra à Genève, probablement au semestre d'hiver 2017.

Lieu

Genève

Information
Places

40

Délai d'inscription 17.11.2017
short-url short URL